Comment gérer les migraines quand on a une sep ?

Aujourd’hui, de nombreuses maladies sont repérées chez les êtres humains sans aucune cause valable. Par exemple, il est constaté que certains systèmes de défense de l’organisme attaquent les cellules saines, plutôt que les bactéries. Ces maladies sont généralement nommées auto-immunes.

Qu’est-ce que la sclérose en plaques ?

Préalablement il faut noter que la sclérose en plaques est une maladie purement auto-immune. C’est-à-dire que le système de défense qui était censé protéger l’organisme contre toutes les agressions extérieures se retourne contre ses propres cellules. Pour des raisons inconnues, ce dernier attaque les cellules de l’organisme. En effet, les mécanismes auto-immuns qui sont mis en jeu agressent la gaine de myéline qui se trouve autour des axones, précisément dans le système nerveux central. C’est précisément ce phénomène qui entraîne des lésions généralement constatées au niveau du système nerveux central. Ces dernières sont connues sous le nom de « plaques ». C’est de là que vient l’appellation de cette maladie.  

Par ailleurs, les lésions constatées au cours de la maladie de la sclérose en plaques sont à la base d’une inflammation, d’une dégénérescence axonale et d’une démyélinisation.

Comment peut-on soulager les migraines provoquées par la sclérose en plaques ?

Pour soulager les migraines provoquées par la sclérose en plaques, deux solutions s’offrent à vous. Vous pouvez recourir aux médicaments ou encore aux méthodes naturelles.

Les méthodes naturelles pour soulager la migraine de la sclérose en plaques ?

Bien entendu, il est possible de s’abstenir des médicaments pour atténuer la migraine de la sclérose en plaques. Pour y parvenir, plusieurs solutions sont à votre disposition :

  • Le baume à base de menthe poivrée : vous n’êtes pas sans savoir que la menthe a des propriétés digestives énormes et joue un rôle crucial contre les maux de tête. Il suffit juste d’appliquer ce baume en faisant un massage circulaire sur votre front, vos lobes d’oreille, votre nuque juste au début des crises de migraine. Vous constaterez des résultats accablants ;
  • Une infusion au gingembre : concernant les tisanes ou infusion, il est recommandé fortement de consommer du gingembre pour apaiser les crises de migraine de la sclérose en plaques. Car cette racine possède de nombreuses vertus parmi lesquels on y retrouve les propriétés antidouleur, anti-inflammatoire, et anti-nausée. Il suffit juste de consommer trois à quatre rondelles dans 30 cl d’eau chaude. Cependant, le gingembre n’est surtout pas recommandé aux femmes enceintes et aux jeunes enfants.

Les traitements médicamenteux pour soulager la migraine de la sclérose en plaques

Au premier abord, il convient de préciser que le traitement de la migraine provoquée par la sclérose en plaques peut s’effectuer de deux manières. La première consiste à soulager rapidement la douleur : il s’agit du traitement de la crise. La seconde est de diminuer au maximum la fréquence et l’intensité des crises de migraine : le traitement au fond.

Un traitement plus précoce que possible

Conformément à la date de survenu de la migraine, l’intensité de la douleur, la durée et les médicaments utilisés pour le soulager, un médecin spécialiste de la sclérose en plaques peut estimer la gravité de la migraine. Ce faisant, il tiendra compte du retentissement de la maladie sur la vie quotidienne du patient afin de choisir les médicaments appropriés qui pourront garantir un soulagement efficace. De même, il saura comment comptabiliser les prises de médicament antimigraineux que ce soit spécifique ou non provoqué par la sclérose en plaques. Ceci afin de dépister un éventuel abus de médicaments.

Les traitements non spécifiques de la crise de migraine de la sclérose en plaques

Pour des traitements non spécifiques, vous pouvez faire recours à la prise d’antalgiques de niveau 1. Il s’agit notamment des paracétamols et de l’aspirine. Ceux-ci peuvent être accompagnés d’un anti-nauséeux. Par ailleurs, vous pouvez également consommer de l’ibuprofène, du naproxène et du kétoprofène. Par ailleurs, vous devez spécifiquement vous abstenir des antalgiques qui contiennent un opiacé (c’est-à-dire de la codéine ou du tramadol). De même, il ne faut surtout pas consommer les médicaments qui contiennent un dérivé de la morphine. Car ceux-ci sont considérés comme un risque d’abus.

Quels sont les traitements de la sclérose en plaques ?

L’évolution alternant poussé et phase de répit est l’une des caractéristiques majeures constatées chez les 85 % des patients atteint de la sclérose en plaques. Aujourd’hui, il existe plusieurs traitements pour apaiser les symptômes de cette maladie.

Le traitement de la première ligne

Le traitement de la première ligne est considéré comme les traitements de fond. Généralement, ils sont donnés aux personnes atteintes de la maladie de la sclérose en place débutante. Plus précisément, il s’agit des patients évoluant sous forme de poussées. On y retrouve notamment les interférons bêta, l’acétate de glatiralère, le tériflunomide, ainsi que le dimétyl flumarate. Cependant, tous ces médicaments se distinguent bien évidemment par le mode d’administration.

Les traitements de la deuxième ligne

Lorsque la maladie de la sclérose en plaques résiste au traitement de la première ligne, alors il faut s’attaquer à la deuxième. Précisément, cela repose spécifiquement sur deux molécules à savoir :

  • Natalizumab : c’est un traitement assez contraignant et cela nécessite une hospitalisation. Il expose le patient à un risque d’infection virale du cerveau. Cependant, cela est rare. Ce type de traitement est spécifiquement réservé aux patients dont le risque est très limité.
  • Gilénya : ce type de traitement est moins contraignant contrairement au précédent. Il se présente sous forme de comprimés qu’il faut avaler quotidiennement. Cependant, lors de la première prise cela peut induire un ralentissement du cœur. Voilà pourquoi il est fortement recommandé d’être sous surveillance médicale avant de le prendre. De même, ce traitement est spécifiquement réservé au patient qui ne possède pas de risques cardiaques.

Peut-on guérir efficacement la sclérose en plaques ?

La réponse est non ! Il n’existe aucun traitement spécifique pour guérir la maladie de la sclérose en plaques. Cependant, des traitements peuvent être envisagés pour réduire au maximum les symptômes provoqués par cette dernière. De même, il existe des traitements pour limiter sa progression.

Quelles sont les méthodes pour diagnostiquer la maladie de la sclérose en plaques ? 

Aujourd’hui, il existe plusieurs méthodes pour diagnostiquer la maladie de la sclérose en plaques. En effet, les neurologues peuvent utiliser l’interrogatoire et l’examen clinique. Pour être sûrs de leurs résultats, ils peuvent effectuer quelques examens complémentaires comme l’imagerie par résonance magnétique, la ponction lombaire et les tests sanguins.