SEP : quels sont les aliments à éviter ?

La SEP encore connu comme étant la sclérose en plaques est une maladie inflammatoire qui touche le système nerveux central du corps humain et plus précisément le cerveau et la moelle épinière. Se caractérisant par le développement d’une réaction inflammatoire contre la myéline du système nerveux central, cette maladie affecte le prolongement des cellules nerveuses qui constituent ces fibres. C’est une maladie qu’il est possible de guérir en suivant certains traitements. Il faut dire qu’il est également possible de le prévenir en évitant la consommation de certains aliments. Retrouvez donc ici tout ce qu’il faut savoir sur les aliments à éviter pour la SEP.

Comment se manifeste la SEP ?

Au début de la maladie, il est souvent difficile pour la personne atteinte de SEP de distinguer les signes de la maladie à d’autres problèmes sans lien avec celle-ci. Être atteint de sclérose en plaques n’évite pas de souffrir d’une hernie discale, de myopie ou d’une infection de la vessie. Dans tous les cas, il est recommandé de se rappeler que c’est la persistance des symptômes plus de quelques jours et leur caractère gênant qui détermine la présence de cette maladie dans notre corps. Il faut dire que la manifestation de la SEP varie entre divers symptômes sur le plan visuel du corps, sur le cerveau et bien d’autres parties du corps chez une personne atteinte de la maladie. Par ailleurs, les signes les plus habituels de cette maladie sont abondants. Elle se manifeste donc par des troubles de la sensibilité, des troubles de vues, une vision instable ou encore par une douleur du globe oculaire. Elle se manifeste aussi par une faiblesse ou une rigidité musculaire des membres. Il est également possible de savoir qu’une personne est atteinte de la SEP lorsqu’elle a des troubles de l’équilibre ou de la marche et qu’elle subit aussi une fatigue intense même après une longue nuit de sommeil. Aussi, les difficultés à uriner ou à maintenir à une érection ou sècheresse vaginale sont aussi à des signes de cette maladie.

La SEP : comment la traite-t-on ?

Il faut avant toute chose notifier qu’il existe plusieurs moyens permettent de traiter la SEP ou encore la sclérose en plaques. On retrouve des traitements qui agissent spécifiquement sur la maladie ; d’autres qui l’empêche d’évoluer et certains pour la soulager un certain moment. On distingue donc les traitements de fond, le traitement des poussées et ceux asymptomatiques. Les traitements de fond s’appliquent sur le système immunitaire du corps et empêchent l’agression du système nerveux par le système immunitaire. Cela se fait par la prise de certains médicaments prescrits par des médecins. Le traitement des poussées se fait tel un traitement chirurgical, car il nécessite une courte hospitalisation. Quant aux traitements asymptomatiques, ils constituent une sorte de rééducation qui permet aux personnes atteintes de la SEP de recouvrer leurs formes. Il faut aussi dire qu’il est possible de faire usage de la kinésithérapie pour également traiter la SEP. Ce traitement est connu comme étant la pierre angulaire du traitement de la SEP. Elle permet en fait d’améliorer les symptômes de la sclérose en plaques tout en prévenant leurs dégradations.

Aussi, il est possible de prévenir la maladie en veillant à son alimentation. Il est donc recommander d’éviter la consommation de certains aliments.

Sep : les aliments à éviter  

Il faut dire que certains aliments peuvent permettre à plusieurs personnes d’éviter la SEP et à ceux qui le sont déjà de ne plus trop souffrir.

Les graisses et aliments transformés

Les aliments trop riches en graisses ou encore les aliments transformés sont essentiellement à éviter lorsque vous êtes atteints de la SEP. Ces aliments ont un grand impact négatif sur la santé et surtout lorsqu’elles contiennent de grands niveaux de graisses saturés. Il est donc recommandé d’éviter les aliments riches en acides gras, en sels ajoutés, sucres ajoutés ou encore d’huiles hydrogénées.

Les aliments riches en sodium

Il est également recommandé d’éviter les aliments riches en sodium lorsque l’on est atteint de sclérose en plaques. En réalité, les personnes atteintes de sclérose en plaques qui consomment du sodium sont les plus susceptibles d’avoir une rechute des signes ou développer une lésion. Il est donc recommandé d’éviter la consommation de certains aliments favorisant l’inflammation dans le corps. Vous devez donc éviter la viande rouge, les produits laitiers, la charcuterie, ainsi que les gros pourvoyeurs de graisses saturées d’origine animale. Les graisses trans que l’on retrouve généralement dans les aliments transformés, les frites et la margarine sont aussi à éviter. Aussi, les boissons sucrées, le lait de vache et le sel sont aussi proscrits.

Par ailleurs, il faut dire que mis à part le fait de ne point consommer certains aliments, il est aussi interdit de fumer et de consommer de l’alcool. Vous devez donc à tout prix éviter de fumer et ne boire de l’alcool que suivant la recommandation d’un médecin.

La SEP : quelle est l’alimentation recommandée ?

De manière générale, il est vivement recommandé de délimiter ses apports caloriques en veillant à avoir une consommation élevée en fruits et légumes, en céréales complètes et en légumineuses. Vous devez donc veiller à consommer au moins deux fois par semaine du poisson, de modifier la consommation du sel par des épices et des herbes fraîches. Étant tous riches en polyphénols, ces produits ont une action anti-inflammatoire, immuno-modulatrice et antivirale avéré sur votre corps. Leurs consommations sont d’un très grand bénéfice pour la santé et permettent grandement de lutter contre les effets pro-inflammatoires de la sclérose en plaques.

Par ailleurs, pour parvenir à réduire les symptômes de la sclérose en plaques, vous devez manger moins, faire de bons choix d’aliments et choisir également les bonnes graisses. Tout comme le lait, vous devez également éviter le gluten, adopter une alimentation essentiellement dominée par le végétal. Veille aussi à avoir un bon apport en vitamines et sels minéraux. La consommation de l’ensemble de ses produits vous permet d’atténuer les symptômes de la maladie, de freiner la progression de la maladie et de prévenir les rechutes. Aussi, cela vous permet de préserver la santé de votre cerveau, d’atteindre et maintenir un poids normal de santé et avoir également une hygiène de vie globalement saine.